Les tatouages et la vente : incompatible ?

Plus de 7 000 000 personnes sont tatouées en France. Qu'il soit petit ou grand, à la vue de tous ou caché, comment les tatouages sont perçus dans le monde professionnel et surtout en vente ?

 

woman-using-macbook_4460x4460-1024x683

 

Démocratisé, le tatouage est à la mode ! "Aujourd’hui, tout le monde est tatoué", pour autant cela ne signifie pas que tout le monde l’accepte. Le monde du travail a ses valeurs qui lui sont chères depuis bien des années. Alors est-ce vraiment un manque de professionnalisme de laisser apparaître ses tatouages ? Et qu'en est-il du secteur de la vente ?

Mais pourquoi la vente ?

Les vendeurs sont les premières personnes que les clients aperçoivent. Ils portent les valeurs et les codes de la marque pour laquelle ils travaillent. Les métiers de la vente sont donc les premiers touchés par ces préjugés. Merito s'est donc infiltré en boutique, afin de mieux connaître les avis des responsables de boutique et ceux de leurs vendeurs.

Quelle perception du tatouage pour les managers ?

Les managers pensent pour la plupart que les tatouages ne sont pas un problème pour le recrutement si celui-ci peut-être caché, et que «cela dépend» aussi de la taille, du dessin, de l’emplacement mais aussi de la boutique, -il y a donc une limite à cette tolérance-.

L’un des managers questionnés a vécu à Londres pendant quelques années, et selon lui, la perception des tatouages et piercings est très différente ici. Là-bas, c’est un peu le pain quotidien de rencontrer des vendeurs tatoués. Personne -ni les clients, ni les managers- ne s’attendent à ce qu’ils les cachent.

Nous ne voudrions pas faire de généralités, certains managers rencontrés ici partagent cet avis. Le tatouage est un aspect de sa vie personnelle, mais n'affecte en aucun cas ses qualités professionnelles. En d'autres termes, tu ne seras pas inapte à exécuter tes missions car tu as un tatouage dans le dos !

Des clients exigeants avec leurs vendeurs

Mais en France, l’apparence est encore très -trop- importante car la culture du «chic à la française» est profondément ancrée. De leur côté, les clients entretiennent aussi ces hauts standards puisqu’ils s’attendent à un service luxueux. Dans le starter pack français, on a les bérets et les baguettes mais pas les tatouages. Alors on joue la carte de la fausse tolérance : «on les accepte mais cachez-les».

Malgré tout, il est rare -mais pas impossible- que le client soit gêné par un tatouage. Le confort du client n’est donc pas la principale raison pour laquelle il faut cacher ses tatouages. Alors pourquoi ?

Le tattoo encore tabou ?

Quand on demande aux managers, aucun n’est réellement capable de donner une réponse satisfaisante. Le sujet du tatouage, encore tabou ? Un tatouage caché ne compte pas vraiment comme un tatouage accepté, si ?

Le tatouage est encore victime de sa réputation historique -dans le monde du travail-, quand il était réservé aux bagnards ! Pourtant, le tatouage est une des rares pratiques culturelles qui a su transcender les classes sociales. Managers, mannequins, hauts dirigeants, tout le monde y passe.

Et pourtant, parfois, être tatoué peut jouer en votre faveur. De nombreuses marques recherchent des vendeurs qui se démarquent. Tout est question d'image de marque.

Il y a encore du chemin à faire en France avant qu’il ne soit pleinement accepté. Il est rare qu’un tatouage puisse être un réel frein au recrutement -excepté peut-être dans le haut de gamme- mais il peut devenir un critère de sélection comme les autres :)

 

Merito t'aide à trouver un job en vente ou en manutention dans tes enseignes préférées.

 

 Je m'inscris